Une cornée artificielle basée sur la nanotechnologie

0
cornee_prothese_nanotechnologie

Animée par son ambition de redonner la vue à des millions de personnes atteintes de cécité cornéenne, la start-up CorNeat Vision a développé une cornée artificielle qui s’appuie sur l’ingénierie chimique à l’échelle nanométrique, pour stimuler la croissance cellulaire et améliorer la qualité optique de la greffe artificielle en comparaison avec ce qui est actuellement pratiqué en kératoprothèse.

Prétendant assurer une meilleure résistance aux traumatismes, cet implant baptisé “Corneat KPro” se compose de deux éléments principaux à savoir un noyau optique central et une jupe périphérique entourant ce dernier. Le noyau permet, telle la partie optique de la prothèse, de recouvrir la chambre antérieure de l’œil, tandis que la jupe recèle une couche poreuse biocompatible dont la fabrication s’appuie sur la technique d’électrofilage et qui contribue à diminuer l’effet perturbateur de l’implant, lequel risque de survenir après la chirurgie.

Décrite comme “une cornée synthétique utilisant une technologie cellulaire avancée pour intégrer l’optique artificielle dans le tissu oculaire”, la Corneat KPro a bénéficié de la validation de l’Office Européen des Brevets après sa présentation au Congrès de la Société Européenne des Cataractes et des Chirurgies Réfractaires (ESCRS) à Lisbonne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here