Le glaucome aggravé par la pratique de yoga ?

0
oeil_yoga_glaucome_vision

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique due dans la majorité des cas à une élévation de la pression intraoculaire, et entraînant généralement une réduction progressive du champ visuel, voire une cécité.

Dans ce contexte, une étude conduite par des chercheurs du New York Eye and Ear Infirmary de l’hôpital de Mount Sinaï et publiée dans la revue Plos One, a révélé que certaines postures de yoga à savoir le poirier, le chien tête en bas, la cigogne et le prince debout augmenteraient la pression interne de l’œil, aggravant ainsi le glaucome.

Durant l’étude, les chercheurs ont mesuré la pression oculaire de 10 personnes atteintes de glaucome et de 10 autres personnes en bonne santé pendant que celles-ci pratiquaient les poses de yoga citées précédemment. Les résultats ont montré que l’ensemble des volontaires ont fait l’objet d’une augmentation considérable de leur pression oculaire, sachant que l’augmentation la plus importante a été enregistrée pour la posture chien tête en bas.

Selon l’auteur principal de l’étude, le Dr Robert Ritch, « Cette nouvelle étude aidera les cliniciens à avertir leurs patients du risque potentiel associé à certaines positions de yoga et autres exercices impliquant des poses inversées ».

Notons que lorsque le glaucome est dépisté de manière précoce, son traitement sera nécessairement meilleur. D’où l’importance des contrôles réguliers chez l’ophtalmologiste, d’autant plus que cette maladie ne s’accompagne généralement pas de symptômes visibles, d’où son surnom de maladie silencieuse. En effet, il est possible de contrôler le glaucome lorsque le patient est suivi de près par son ophtalmologiste.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here