Un nouvel espoir pour les daltoniens

0
daltonisme_fitre_lunettes

Une étude réalisée par l’UC Davis Eye Center et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale français (Inserm) auprès de 2 groupes de patients atteints de daltonisme de type rouge-vert, a démontré qu’un filtre spécial serait en mesure d’activer un substrat post-récepteur plastique dans le cerveau, permettant la distinction d’un éventail plus large de couleurs, d’autant qu’il serait potentiellement exploitable pour la rééducation visuelle. 

Durant l’étude qui dura deux semaines et qui fut publiée dans la revue scientifique américaine Current Biology, l’un des groupes de patients a porté des lunettes brevetées spéciales équipées de filtres coupe-bande spectraux, quant à l’autre groupe, il a porté des lunettes sans filtre spécial. Pendant les jours 2, 4 et 11, où les patients n’ont pas porté de lunettes, ceux ayant porté des lunettes avec filtres spéciaux ont témoigné d’une meilleure réponse au contraste chromatique et donc, d’une meilleure distinction des couleurs.   

Dans ce contexte, John S. Werner, professeur d’ophtalmologie et chef du service science de la vision à l’UC Davis Health, a précisé “Nous avons remarqué que ces améliorations persistaient lorsqu’elles étaient testées sans les filtres, démontrant ainsi une réponse visuelle adaptative… On ne sait pas combien de temps l’amélioration dure sans porter les filtres, mais les preuves montrent que l’effet persiste pendant un certain temps”. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here