Une nouvelle lentille qui prévient la sécheresse oculaire

0
lentille_secheresse_oculaire

La sécheresse oculaire est une maladie multifactorielle des larmes et de la surface de l’œil caractérisée par une instabilité du film lacrymal, une gêne visuelle et des symptômes d’inconfort tels que l’irritation, les démangeaisons, le larmoiement, la sensation de sable dans l’œil, l’œil rouge et sec, etc.

Dans ce contexte, des chercheurs de l’université de Tohoku, au Japon, ont développé des lentilles de contact capables de prévenir le syndrome de l’œil sec grâce à un mécanisme d’autohydratation appelé flux électro-osmotique (EOF), lequel permet de maintenir une couche de liquide entre la lentille et l’œil. Ce qui lui permet de circuler aussi bien à la surface qu’à l’arrière de la lentille pour que l’œil soit toujours hydraté.

Au cours de l’expérimentation, les chercheurs ont intégré dans leur lentille, deux types de biobactéries, l’une alimentée en oxygène de magnésium et l’autre grâce à une pile à combustible enzymatique à oxygène de fructose. Celles-ci se sont révélées non toxiques pour les cellules vivantes de l’œil et particulièrement efficaces pour alimenter le système électro-osmotique.

Cela dit, les chercheurs comptent améliorer leur système d’auto-hydratation pour pouvoir l’alimenter sans fil et augmenter sa résistance tout en étendant son utilisation à d’autres domaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here