Nouveau moyen pour réduire le rejet de greffe de cornée

0
œil, greffe de la cornée, nanoparticules
œil, greffe de la cornée, nanoparticules

Après une greffe de cornée, le patient doit suivre un traitement dont la durée peut s’avérer longue et les doses fréquentes. Ce traitement matérialisé par des immunosuppresseurs administrés sous forme de gouttes, permet de réduire les phénomènes de rejet. Or, nombre de patients peinent à le suivre convenablement, ce qui favorise le rejet de la greffe.

Dans ce contexte, une étude conduite par des chercheurs de l’Université Johns Hopkins et publiée dans « Journal of Controlled Research » a révélé qu’il était possible de réduire le risque de rejet des greffes de cornée si l’on venait à utiliser des nanoparticules biodégradables qui font en sorte de délivrer des doses médicamenteuses après l’opération.

Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont constitué quatre groupes de rats ayant fraîchement reçu une greffe de cornée. Le premier a été injecté avec des nanoparticules d’acide poly (lactide-co-glycolide) (PLGA) chargées de corticostéroïdes « phosphate sodique de dexaméthasone (DSP) », le second a reçu du DSP en solution, le troisième des nanoparticules salines, quant au quatrième, il a reçu un traitement placebo. Les injections ayant eu lieu toutes les semaines pendant un peu plus de deux mois.

Les résultats du premier groupe n’ont révélé aucun signe de rejet (des néovascularisations moindres, absence de gonflement…). Les greffes demeuraient viables chez la totalité des rats. En revanche ceux appartenant aux trois groupes restants ont tous rejeté la greffe.

Très prometteuse, cette découverte permettrait de prévenir les rejets de greffe surtout durant les premiers jours qui suivent l’intervention, là où le risque de rejet est à son maximum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here