L’Eyeborg pour distinguer les couleurs

0
440
Eyeborg, Neil Harbisson , distinction des couleurs
Eyeborg, Neil Harbisson

Atteint d’un daltonisme aggravé l’empêchant de percevoir les couleurs, l’artiste espagnol d’origine britannique Neil Harbisson est la première personne ayant recouru à la réalité cérébrale augmentée à travers une antenne innovante baptisée « eyeborg ».
Rattaché à une puce électronique située à l’arrière du crâne via une antenne, le capteur en suspension se charge de la détection et de la transformation des fréquences lumineuses en ondes sonores. Celles-ci seront transmises par la suite à son oreille interne via les os du crâne (conduction osseuse). Un véritable progrès scientifique !
Désormais, le trentenaire est capable d’entendre au moins 360 teintes sans compter les ultraviolets et les infrarouges, pourtant invisibles à l’œil nu. Grâce à son œil cybernétique, Neil Harbisson a même pu profiter des œuvres d’artistes comme Picasso ou Andy Warhol.